Catégorie  Société

Le care, un concept pour dépolitiser

D’où vient le care ? Sans surprise, ce concept a été forgé aux États-Unis, l’Empire du Bien, au début des années 1990. Sa créatrice est Joan Tronto, professeure de théorie politique à l’université de New York. Le care a ensuite…

Nationalité, valeurs et racisme

Pour acquérir la nationalité française, il y a toujours eu cette condition d’être au minimum « assimilé » à la communauté qui partage certaines valeurs. On peut comprendre qu’on exige des personnes qui veulent devenir françaises qu’elles respectent les lois de la…

La décivilisation

« Les modes de vie finissent par se ressembler, à tous se conformer à un schéma culturel homogène. […] Les pays semblent ne plus se distinguer les uns des autres, les hommes s’activent et vivent selon un modèle unique » : en…

Violence macroniste : maintenir la domination

La « révolution » disruptive et ultra-moderniste vendue en 2017 par le chantre de la Start-up nation a fait long feu. Le macronisme s’est avéré n’être qu’une variante particulièrement conservatrice et répressive de l’ultra-libéralisme contemporain. Le mot « violence » est sans conteste le…

Hégémonie politique policière

La répression contre les révolté-es a été très dure, tandis que la police de son côté peut se permettre de « faire grève », par des arrêts maladie abusifs, pour obtenir un droit de lynchage, avec la bénédiction de son sinistre de…

Société de provocation

Pourquoi parlez-vous, à propos des ultrariches et de lu démentielle concentration de richesses entre leurs moins, de « provocation » et d’ « obscénité »? Ce terme de « société de provocation » est une expression que j’emprunte à Romain Gary, tirée de son roman Chien…

Au nom du maintien de l’ordre

Le documentariste Paul Moreira, avec Au nom du maintien de l’ordre dévoile comment les opérations de police se sont militarisées en France et dans le monde. Comment sont nés vos documentaires, que l’on peut voir sur Arte TV ? Je…

Sobriété et décroissance

La sortie du président Macron sur « la fin de l’abondance » et « la nécessaire sobriété » a relancé l’intérêt pour les projets de consommation/production responsable, et plus généralement tout ce qui touche à la dé-consommation et à la production alternative. Elle a…